mardi 30 novembre 2010

NON, JE NE SUIS PAS PAUVRE!

Après réception de plusieurs courriers contenant des chèques restaurant, chèques bancaires, et billets de banque, je me vois dans l'obligation de revenir sur mon post précédent.
C'était bien du second degré. Tout le monde le sait, je suis plein aux as, comme la plupart des dessinateurs de bd d'ailleurs, et l'argent des originaux ne servira qu'à payer au black notre femme de ménage philippine.
Quoiqu'il en soit, et ce pour ne vexer personne, je garde les chèques bancaires et les billets. Pour les chèques resto, je les donnerai à mes enfants pour qu'ils jouent "aux traders et au Fisc", un jeu très prisé dans la cour de leur école privée.

Sans rancune.

H

dimanche 28 novembre 2010

ORIGINAUX À VENDRE ( siouplait, cé pour maingé lé zenfants)



Éh oui, les temps sont durs. C'est la crise, les loups sont entrés dans Paris, il faut faire des trous supplémentaires à sa ceinture, mâcher plusieurs fois sa tartine de pain dur, les chats disparaissent du quartier, le restaurant en face propose du civet de lapin, le sucre a goût de betterave... et les dessinateurs de bande dessinée vendent leurs originaux.
Si vous voulez faire une bonne action, c'est à droite, là, sur cette page. En jaune, là. Mais non pas là!
Là, oui, sur le lien. Voilà, c'est bien.

COUVERTURE À QUATRE NAINS DE L'INTÉGRALE DU LEGS DE L'ALCHIMISTE.

Tout d'abord, voici l'équipe qui nous a aidés, Benjamin Bachelier et moi à réaliser cette magnifique couverture. Hubert aussi nous a guidés sur la bonne voie par quelques conseils judicieux. Je précise qu'il n'est pas sur la photo.






mercredi 3 novembre 2010

LE ROI OSCAR, C'EST MARRE!

100 pages tout rond! Enfin, sans compter les pages de gardes, évidemment.Sortie: Janvier 2011.
Maintenant, je m'attaque de nouveau aux Postiches, et cette fois-ci, pour dessouder ces Arlésiens parisiens une bonne fois pour toute.



dimanche 24 octobre 2010

LE ROI OSCAR: COUVERTURES.

Voici un petit aperçu des différentes pistes pour la couverture du tome 2 des racontars.
L'idée était de rester sur les principes de la première: une couverture chorale, des éléments rappelant les différentes histoires du recueil.

Sur ce premier essai, j'aimais bien les attitudes de certains personnages mais il y avait trop d'actions différentes disséminées dans toute la page.



Pour celle-ci, j'ai essayé de resserrer l'action mais pour le coup, la couverture devenait trop plate. Comme un effet "tapisserie".

Pourquoi pas changer radicalement de point de vue? Ouais mais non. Un peu triste en plus, cette image.
Finalement, on revient sur une vue en plongée mais les personnages se retrouvent réunis autour d'une table (comme dans la première nouvelle) à part Valfred en haut à droite qui est parti pisser un coup. Le cochon ( "Le Roi Oscar") apporte une note différente et décalée. L'idée de la couleur rose magenta, qu'on aimait bien Gwen et moi, ne sera pas retenue.
Finalement voici la couverture finalisée. On reste dans des tons froids mais tendant plus vers le vert. On a sauvegardé le rose du cochon.


Et voilà. Plus que deux pages à faire pour finir cet album.
Je serai à Marseille pour le festival Badam, si Brüno et moi on arrive bien à prendre notre train, jeudi prochain, en plein jour de grève intersyndicale!! C'est pas gagné.

mercredi 6 octobre 2010

ET SOUDAIN, C'EST L'INTÉGRALE...

-Si tôt? Me direz-vous.
En fait, sa sortie devait être quelque peu retardée mais le distributeur, selon sa première déclaration, nettoyait "l'intégrale" quand le coup est parti tout seul. Il est actuellement entendu par les forces de l'ordre.
Pour le coup, vous pouvez retrouver celle-ci dès à présent dans les bacs.
Elle ne coûte que 29€ pour 340 pages + une postface d'une vingtaine de pages où la plupart des acteurs de cette histoire vécue (adultes comme enfants) reviennent sur les faits et pas seulement pour en dire que du bien ou nous brosser dans le sens du poil mais un peu quand même, heureusement. Pour ceux qui ce sont vraiment passionnés pour cette aventure, je crois sincèrement que cette post-face est une belle grosse cerise sur le gâteau.
Maintenant, j'en entend déjà qui ronchonnent: je me suis fait avoir, j'ai acheté les deux tomes pour 50 euros sans la post-face!
Bon, déjà, vous avez deux beaux livres qui ne seront jamais réédités sous cette forme. Collector!! Vous pouvez toujours offrir l'intégrale à quelqu'un qui vous est cher et en profiter pour lire ou photocopier la post-face. Ou bien le contraire.
Ou bien vous vous acharnez sur vos deux exemplaires, plein de rage que vous êtes, et vous décidez, la bave aux lèvres, qu'on ne vous y reprendra plus.




dimanche 26 septembre 2010

NO REST FOR ME TWO.

Et encore quelques pages. Je vois le bout du tunnel. Plus que 19 pages avant de finir ce deuxième volume des racontars.
Sortie toujours prévue en Janvier.
Quel misère ce blog. Un post tous les trois mois...

Y'a encore quelqu'un? Ouhou!

Sinon, je serai à St Malo le 09 et 10 octobre. Je ferai quelques dédicaces le samedi, sur les stands de Futuropolis et Sarbacane.


Une planche hommage à un célèbre capitaine.

mardi 6 juillet 2010

NO REST FOR ME.

Voici quelques pages de plus pour le tome deux des racontars, "Le Roi Oscar". Je rappelle que celui-ci se composera de 4 nouvelles: "De joyeuses funérailles", "Une condition absolue", "Le roi Oscar" et "le bruant des neiges". Il fera 100 pages en tout et j'en ai fait pour l'instant 46.
Celui-ci sortira en janvier.





Et voilà. Les Postiches avancent en parallèle mais plus doucement.

vendredi 16 avril 2010

LES POSTICHES, c'est pas fini.


Ben oui, c'est sans doute mon projet le plus long. Pas en terme de pagination mais bien en terme de réalisation.
En tout cas, on est vraiment sur la dernière ligne droite avec David. Une ligne droite longue comme une autoroute mais droite quand même. la sortie ne peut pas être après 2011. Il faut dire que le style dans le quel je me suis fourré est des plus complexe. Une sorte de ligne claire quasi réaliste, un besoin de documentation assez pesant (voir la page des "techniques secrètes" plus bas), des voitures années 80 a dessiner, de la bichromie!! Et je ne parle pas de nos retards respectifs dus à différentes raisons.
Bref, pas simple tout ça.
Et pourtant, je ne parlerai pas de ce projet comme d'un pensum. Loin de là. Plutôt comme d'une bonne grosse escalade à deux: Le paysage est magnifique mais l'ascension est ardue.

jeudi 8 avril 2010

YANN, MON BEAU-PÈRE...

...me laisse ce commentaire "anonyme" suite à mon post sur la bande dessinée chinoise:
N'importe quoi complètement baisé à c'coup là On te paye un voyage avec NOS sous pour convertir les chinois à la justesse et la cohérence globale de NOTRE vision de la vie , du monde et de la bande dessinée et tu reviens extasié ha que c'est beau, ha que c'est beau! Ha que c'est beau! N'importe quoi. Complètement baisé à c'coup là.
Bon, outre le fait qu'il tienne moins bien l'alcool avec l'âge, la photo ci-dessous lui prouvera qu'il se fourre le doigt dans l'œil bien profond. Celle-ci a été prise lors de notre arrivée à Pékin. On peut voir que ma pilosité si particulière et considérée là-bas comme signe de forte virilité, a déjà fait des émules (aussi bien dans la police que chez les femmes d'ailleurs). Éric Sagot a eu aussi le droit à des foules hystériques s'étant rasées le haut du crâne en hommage à sa calvitie considérée comme signe de grande sagesse.



Éh ouais, bopapa...ça te la coupe, hein?

POUR CEUX QUE çA INTÉRESSE...

J'ai découvert ce blog très très intéressant sur la bande dessinée traditionnelle chinoise (Lianhuanhua), qui répond à pas mal de mes questions.
Jetez-y un coup d'œil ici.
Et puis tiens, je vous met mon portrait en Arzak. C'est pour le trombinoscope du festival de Niort. Gwen nous a demandé un autoportrait SF (vu qu'il vient de sortir "Les derniers jours d'un immortel" avec Fabien Wehlmann chez Futuropolis).



A ce propos, je viens de finir "Coulez mes larmes, dit le policier" du grand K.Dick. Quel pied!
Maintenant, je vais m'attaquer à tout autre chose: "Au bord de l'eau". Un des romans classiques les plus importants en Chine. Sorte de "Les trois mousquetaires" à la chinoise. Oui, je sais, la Chine par là, la Chine par ici, en veux-tu en voilà.

mercredi 7 avril 2010

TANQUERELLE ON TOUR.

Quelques dates où vous pourrez me voir:
A bordeaux pour les" Escales du livre", du vendredi 9 au dimanche 10 avril.
A Cherbourg du 28 au 30 mai. Il y aura une expo de planches des racontars, avec peut-être même quelques pages inédites du prochain album (à confirmer). Et aussi une rencontre avec Jorn Riel, Gwen de Bonneval et ma pomme. le vendredi 28 à 18h30.
A Niort (éh oui, encore!) du 12 au 13 juin, sous la présidence suprême de Gwen de Bonneval.

C'est tout pour le moment.
Allez, je vous met une page des racontars en plus.


mardi 6 avril 2010

DES IMAGES DE CHINE, QUI ME FASCINENT.

De Chine, Éric Sagot et moi-même, nous avons rapporté quelques pépites, question bouquins.
Ils ne me quittent plus et je compte bien y piocher quelque inspiration pour mon propre travail...

Premier exemple avec ce très beau livre de Ding Cong.
Je ne connaissais rien de cet illustrateur auparavant, mais j'ai appris qu'il était très connu en Chine. Il est né à Shangai en 1916 et mort à Beijing en 2009. Ce Ding Cong avait comme père un dessinateur très célèbre: Ding Song. Celui-ci refusa de lui apprendre à dessiner, espérant une meilleur vie pour son fils. Ce petit con ne l'a pas écouté et bien lui en a pris vu la qualité de son travail:

Le livre est composé de nombreuses illustrations aux styles variés, en noir et blanc ou parfois en niveaux de gris. Je n'ai pas trouvé d'autres livres sur place, à mon grand regret.


C'est pas beau, ça, hein?

Et ça?!!


Et les têtes de mort, elles sont pas belles ces têtes de mort??

Deuxième trouvailles, et ce grâce à Éric possédant déjà des exemplaires de ce type de livres -en fait il s'avèrera a son retour qu'il a racheté exactement les mêmes sans s'en rendre compte- et que je regardais toujours avec concupiscence (j'aime beaucoup ce mot plein de gros mots).
Il s'agit de petit livres au format italien, relatant sans doute les hauts faits de héros ou héroïnes chinois(es). Ceux-ci résistent très souvent à l'affreux oppresseur Japonais (il faut dire qu'ils n'y sont pas allés de main morte à l'époque). Ceci sont souvent représentés de manière très caricaturale. Soit maigres avec des têtes de neuneus, ou bien gros et libidineux ou encore, un peu à la manière d'Hergé, avec des petites lunettes avec des tronches de petites saloperies en puissance.
Les couvertures sont à tomber par terre. Notamment les deux du haut:

Quand au compositions intérieurs, elles me fascinent tout autant. L'action est souvent collée en haut de la page, laissant des vastes étendus de blanc. J'ai très envie de reprendre ce type de compos pour certaines cases de mes albums. Quand au dessin, il est d'une précision époustouflante, notamment dans les scènes d'intérieurs. Étaient-ils plusieurs dessinateurs à travailler sur un même livre? En existent-ils beaucoup comme ça? De quand datent-ils exactement?


Une autre livre, avec une très belle couverture:


Celui-ci semble plus actuel, aux vues des photos de l'auteur à l'intérieur (si c'est bien lui?)

Là encore, le dessin est impressionnant. Le travail des vêtements, très fouillé, au pinceau, tandis que les visages sont traités de manière plus fine.
Bon, c'est un peu excessif dans la mise en scène mais quand même, ça se pose là, non?

Voilà. Un petit tour d'horizon de mes chinoiseries du moment.
J'espère que ça vous excitera autant que moi. Et encore, je ne vous ai pas montré les affiches de propagande communiste qui valent bien leur pesant d'or, elles aussi. Peut-être la prochaine fois.